À la poursuite d’Auguste – Recherche des origines de l’Euregio

Du 16.11.2014 au 11.01.2015

Aix-la-Chapelle, Maastricht, Heerlen, Juliers : quel âge ont ces villes ? Ont-elles été fondées par Auguste, le premier empereur romain ?
Le « groupe eurégional Vicus » tente de répondre à cette question. À l'initiative du Dr. Karen Jeneson, des chercheurs (archéologues, historiens et conservateurs de musée) de la région frontalière néerlando-allemande coopèrent depuis 2012 et font des recherches dans les colonies romaines ayant donné naissance aux quatre villes modernes d'aujourd'hui.
À l'occasion du 2000è anniversaire de la mort de l'empereur, les scientifiques présentent les premiers résultats de leurs recherches dans le cadre de l'exposition.

« Fahndung nach Augustus – Suche nach den Wurzeln der Euregio »

Il est effectivement probable que les quatre villes aient bien été fondées par Auguste. La plupart des nombreux objets (céramiques, pièces, fibules, bois) présentés dans la salle des expositions temporaires d'environ 200 m² du Centre Charlemagne datent du règne d'Auguste. Parmi ces derniers figure également l'arrière de la tête très précieux d'une petite statuette, représentant éventuellement l'empereur lui-même, et qui a été découverte à Stolberg. Des fragments de vaisselle et de gobelets, des coquilles d'huîtres et celui d'un dieu guérisseur en pierre témoignent de la vie paisible que menaient les habitants des quatre cités romaines dans l'arrière-pays du Rhin qui, avec ses villes de garnison fortifiées, formait la frontière avec la Germanie. Aux objets romains viennent s'ajouter des pièces issues de l'histoire de la réception. 

Les musées publient spécialement pour l'exposition « Fahndung nach Augustus. Suche nach den Wurzeln der Euregio: Maastricht – Heerlen – Aachen – Jülich », 56 pages, disponible aux caisses des musées participants, 5,00 euros.